Des collectivités de langue française accueillantes, d'un bout à l'autre du Canada.

  • Index

Série de témoignages :
Mes amis et moi unis dans notre divsersité

À l’occasion de la Semaine nationale de l’immigration francophone, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada vous invite à parler de vos amis!
Découvrez ces histoires d’amitié qui se sont créée grâce à l'immigration francophone dans nos communautés.

 Chaimae et Hiba :

Rien n'est plus beau qu’une belle amitié, une amitié basée sur la sincérité, l'écoute de l'autre, la compréhension et le partage des joies et des peines. Une amitié que l'on donne à l'autre sans compter. J'étais nouvelle au Canada, plus précisément à Halifax, la Nouvelle Écosse, lorsque j'ai rencontré Hiba pour la première fois. C'était remarquable d'avoir une amie à ses côtés, malgré le manque qu'on ressent pour nos familles et nos proches qui sont loin de nous. Rencontre après rencontre, nous avons appris à nous découvrir. Tant de points communs nous ont réunis et nous ont permis jour après jour de nous apprécier, pour ce que l'on n'est sans jugement. Une grande entente s'est installée entre nous et nous savons que nous serons toujours là l'une pour l’autre !

Image
Image

Marine (Canada) et Alexandra (Roumanie)

« Alexandra était au Canada depuis presque trois ans et elle n’avait jamais eu l’occasion de partir camper. Ma famille et moi avons décidé de l’amener avec nous dans un chalet près d’un lac. Elle a fait du kayak pour la première fois, nous avons mangé des guimauves au bord du feu et nous avons regardé les étoiles. Ce moment nous a permis d’en apprendre beaucoup l’une sur l’autre. Presque dix ans se sont écoulés depuis et nous en gardons toutes les deux de très bons souvenirs! »

Frédérique (France) et Elyzabeth (Canada) :

"Je suis d'origine française et j'ai toujours rêvé de vivre un jour au Canada, de le traverser en road trip et de visiter toutes ses provinces. En 2009, j'ai décroché un stage dans un magazine de plein air à Montréal. J'ai été accueillie par Élyzabeth qui m'a tout de suite aidé à m'intégrer à la vie québécoise en me proposant de l'accompagner en randonnée. L'été suivant, elle m'a proposé de traverser le Canada de Montréal à Vancouver en auto pendant les vacances. Mon plus beau road trip à vie. 8 ans après notre rencontre, nous sommes toujours amies et nous parlons toujours autant de voyages lorsque nous nous revoyons."

Image
Image

Maud (Belgique) et Adriana (Roumanie):


"En août 2011, lors de mon tout premier voyage au Canada, je rencontre Adriana sur le vol Bruxelles-Montréal. Originaire de Roumanie et installée à Ottawa depuis plusieurs dizaines d’années, Adriana faisait escale à Bruxelles après avoir rendu visite à sa famille. Pendant, le vol nous avons eu le temps de sympathiser. A mon arrivée sur le vol canadien, elle me propose de m’accompagner à mon hôtel. En à peine quelques heures, nous avions tissé les prémisses d’amitié qui ne s’est jamais arrêtée. Si pendant plusieurs années, nous n’avions gardé que des contacts à distance et interposés. Ce n’est qu’à partir de janvier 2017 que nous avons vraiment eu la chance d’apprendre à mieux nous connaître. En effet, c’est finalement à Ottawa que j’ai obtenu un emploi et que j’ai décidé de poser mes valises. Coup de destin ? Je le crois bien. Adriana est mon ange gardien depuis que je suis ici au Canada. Malgré nos différences, ce sont surtout nos points communs qui nous rassemblent. Nos cultures, nos traditions, nos croyances s’unissent autour de notre amitié. Et notre amitié, à son tour, voit le jour par le biais d’une seule et même langue : le français."

 Angie (Canada) et Emmanuelle (France)

"Angie et moi sommes amies depuis plus de 15 ans. Nous nous sommes rencontrées quelques mois après mon arrivée à Vancouver. Au début, nous nous parlions en anglais, car Angie vient d’un milieu anglophone et je ne savais pas encore qu’elle était francophile et parfaitement bilingue. Nous avons commencé à vraiment faire connaissance quand elle m’a demandé de quel pays je venais, car elle n’arrivait pas tout à fait à identifier mon accent quand je lui parlais anglais. Elle a été ravie d’apprendre que j’avais grandi en France, puisqu’elle adore la langue française et est toujours à la recherche d’occasions de la pratiquer !

15 ans plus tard, la culture francophone joue toujours un grand rôle dans nos conversations et nos centres d’intérêt, qu’il s’agisse de musique ou de comédie. Les références à François Pérusse ou à Rock et Belles Oreilles sont garanties quand nous passons du temps ensemble !

Mon amitié avec Angie a été pour moi une porte d’entrée incomparable dans la culture canadienne. J’ai non seulement pu rencontrer de nombreux autres amis canadiens grâce à elle, mais surtout, je retrouve chez elle les valeurs et la façon d’être que j’associe avec le Canada et qui m’ont fait décider de m’établir ici. Elle est positive, toujours prête à rendre service, très ouverte aux cultures du monde entier et avant tout, respectueuse des autres et de leur diversité. Et c’est aussi grâce à elle que j’ai découvert que de nombreuses personnes dans l’Ouest canadien sont très attachées au français, même quand ce n’est pas leur langue maternelle. "

Image
Image

Neima (Canada) et Emmanuelle (France)

« Quatre mois après notre arrivée au Canada, ma fille fêtait son 5e anniversaire à la maison avec ses nouveaux amis d’école.

J’ai très vite sympathisé avec une des mamans, Neima, originaire de Djibouti, installée au Canada depuis de nombreuses années. Depuis, nous nous retrouvons fréquemment, et pendant que les enfants jouent, nous échangeons sur tout, elle m’apprend la cuisine de son pays et je lui fais découvrir les services francophones de la ville malgré mon installation plus récente. Ouvertes d’esprit, nous rions de bon cœur de nos différences culturelles. Peu importe nos origines, notre expérience très proche et notre envie de vivre en Français, ici, au Canada, resserrent incontestablement nos liens. »